L’OMBRE DE LA MAIN

L’OMBRE DE LA MAIN

CHRISTOPH GUILLERMET – COMPAGNIE 1-0-1 – VENDÔME (FR)

La SMAC Les Abattoirs souhaite accompagner la compagnie 1-0-1 sur la saison 2019-2020 dans son projet de création numérique L’OMBRE DE LA MAIN, en lui proposant une résidence de création jumelée avec une formation et une immersion en milieu scolaire. Les temps de création aux Abattoirs et chez les partenaires associés au projet s’alterneront afin de nourrir la démarche créative de la compagnie et de créer du lien sur le territoire. Ce compagnonnage a été pensé dans son contenu, son calendrier et ses objectifs en vue d’une programmation dans la cadre du Festival ELECTROCHOC#15.

La restitution de cet atelier aura lieu pendant le festival Electrochoc 15 en mars 2020

Christoph GUILLERMET est éclairagiste et vidéaste et il est collaborateur artistique de nombreux metteurs en scène. Son travail visuel s’appuie sur des partis pris plastiques forts, que ce soit dans le traitement de l’image ou dans sa relation à la danse et au plateau. En fondant la Compagnie 1-0-1 en 2012, il choisit cette fois de manipuler la lumière comme une matière concrète, dans une approche poétique et abstraite. Il a déjà été accueilli aux Abattoirs avec l’œuvre PSCHUUU en 2016 et la performance LA NUIT LA BRUME sur le Festival ELECTROCHOC#14 en 2019.

Dans cette nouvelle création, l’inattendu surgit :

La main du manipulateur se place devant l’écran de papier, dans le faisceau de la vidéo projection.
Son ombre, noire, sur papier blanc.  Elle s’ouvre, déploie lentement les doigts, danse avec délicatesse dans le faisceau. Une présence émerge de l’ombre, se cache, ré-apparaît, puis bondit et s’enfuit.  Les mains prennent une autre position. Un arbre pousse de l’ombre de la main.  Le manipulateur souffle : feuilles qui s’envolent… Le regard part avec les feuilles dans les nuages, il croise un vol d’oiseau d’ombres. Là bas dans les nuages, une montagne, un cerisier.
Disparition.  Son d’un vent doux dans les montagnes. Les mains se repositionnent, nouvel Haiku.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *